Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Addiction : se soigner avec des ondes électromagnétiques

En Israël, des spécialistes ont mis au point une thérapie de stimulation magnétique transcrânienne ou TSM qui permet de traiter les personnes qui veulent arrêter de fumer. Avec un taux de réussite de 40%, le soin consiste à agir sur un patient conscient qui porte un casque en métal qui émet des ondes électromagnétiques afin de stimuler le système nerveux.

Depuis la création des appareils de TSM, cette technique a permis de soigner la dépression, la dépendance à l’alcool et l’abus de drogue. Pour les chercheurs de l’Université de Tel-Aviv et du Centre de santé mentale de Beer Yaacov, il s’agissait de tester le TSM sur des jeunes en bonne santé capables de fumer plus de 20 cigarettes par jour. Pendant deux ans, l’expérience a permis de réduire le taux d’addiction des patients qui suivaient 13 traitements sur deux semaines et demie avec 10 Hertz de courant électrique alternatif envoyés au cerveau durant chaque séance.

Sous la direction du professeur Moshe Kotler, président de l'Association israélienne de psychiatrie et directeur du centre de Beer Yaacov, et le professeur Abraham Zangen, un des inventeurs du TSM, cette recherche concluante a été menée par Limor Dinur Klein, un étudiant en doctorat de médecine à l'Université de Tel-Aviv. D’après les résultats, cette nouvelle thérapie a permis à 80% des patients de réduire à moitié la consommation journalière de tabac.

Il s’agit d’un meilleur taux de réussite comparé à celui des traitements classiques qui utilisent des patchs à la nicotine (10% après un an) et les médicaments ((25% après un an). Pour Kotler : « La stimulation magnétique est une thérapie non invasive qui ne nécessite pas de médicaments qui peuvent avoir d'effets secondaires ». Le doctorant ajoute que la thérapie TSM a « des effets secondaires négligeables, tels que maux de tête et nausées, mais il n'existe aucune preuve qu'elle cause des dommages significatifs ».